Retour l'accueil du site
Accueil > Economie > Actualités > La patate et le tubercule à l’honneur

La patate et le tubercule à l’honneur


Alors que l’association des femmes de la tribu de Wassagne, située en bord de mer, fêtait la patate douce sous toutes ses formes, à quelques kilomètres plus loin sur le plateau c’est le tubercule qui était célébré par l’association « L’en vert et blanc », (les couleurs de la tribu), qui regroupe toutes les mamans de la tribu d’Hunoj – Ponoz, en collaboration avec l’Amicale de Wiwatul et le comité paroissial.

 

Dès l’ouverture des stands, les visiteurs se sont rués sur les étals afin d’acheter des patates, des ignames, des maniocs, des taros, des pommes de terre, d’autres produits de la terre ou encore des crabes de cocotier.

Côté restauration, les cuisinières ont rivalisé d’imagination pour proposer une entrée, un plat ou un dessert à base de patates douces ou de tubercules.

 

Le déroulement de la journée, semblable dans les deux tribus, a été ponctué de danses traditionnelles, de chants et chorales et de démonstrations diverses entre deux animations musicales. Les nombreux visiteurs qui ont fait le déplacement, ont pu admirer toutes ces pratiques de savoir-faire traditionnel.

 

Pour les habitants de ces tribus, ces fêtes permettent de faire découvrir et vendre les produits de la terre 100% bio, revenus non négligeables pour toutes ces familles qui vivent essentiellement de leur production.

 

"Get the Flash Player" "to see this gallery."

Si à Wasagne, ceux sont les plantes vivaces à tiges rampantes que sont les Kumala (patates douces) qui étaient à l’honneur, du côté d’Hunoj - Ponoz, ceux les spécimens particuliers comme les maniocs poulpes ou maniota carry qui étaient en exergue ?

 

Les stands se sont rapidement vidés de leurs produits, c’est la preuve que ces fêtes locales mettant en valeur le travail de la terre effectué principalement par les femmes des tribus sont suivies avec intérêt et démontrent un grand succès à chaque édition.