Retour l'accueil du site

Le parcours de l’excellence sportive

En sa séance du 2 août 2013, l’Assemblée de la Province des Îles Loyauté a entériné la mise en place de « structures d’excellence » qui se déclinent en centres communaux d’entraînements (CCE) et en centres provinciaux Iles d’entraînements (CPIE) et ont pour objectif de :

  • détecter les athlètes qui constituent l’élite provinciale,
  • permettre l’expression de leurs potentiels,
  • améliorer leurs qualités physiques, techniques, tactiques et psychologiques.




A terme, ces jeunes sportifs âgés de 10 à 14 ans auront pour prétention de s’orienter à minima vers l’excellence territoriale.

La rentrée sportive 2013 a donc vu la création de centres communaux d’entraînements pour les disciplines du football, du volley-ball et du tennis. Cette initiative est la conséquence d’une réflexion menée depuis plusieurs années face à un constat : des jeunes physiquement performants, des qualités innées mais l’absence de résultats réguliers et peu de sportifs accédant à l’excellence territoriale malgré les qualités détectées à l’échelon fédéral.

Une analyse de l’existant fait état de manques dans les domaines de l’organisation, la formation, les équipements, le matériel, etc. pouvant être comblés. La Province des Îles a donc pris en charge le problème en attribuant des moyens et une organisation à cette structure.

Pourquoi un Parcours de l’Excellence Sportive spécifique aux Iles Loyauté

Le départ vers la métropole pour nos jeunes est une réelle problématique qui s’accentue avec un nombre de sportifs croissants pouvant prétendre à intégrer des pôles ou des centres de formations. Nos difficultés peuvent se résumer ainsi :

  • Une scolarité et des filières d’études disponibles à proximité des sites d’entraînement,
  • Un hébergement et une restauration adaptée à des jeunes sportifs éloignés de leur domicile pour de longues périodes,
  • L’organisation des transports entre le lieu d’hébergement, l’établissement scolaire et les sites de pratique,
  • Une famille d’accueil pour les week-ends et les vacances,
  • Un club d’accueil pouvant subvenir à une prise en charge partielle des frais (stages, compétitions, équipements, etc.),
  • Des périodes de retour au pays adaptées aux stages, entraînements,
  • Etc.

 

En fonction de ces problématiques, l’objectif est de tisser des liens et faciliter les départs des jeunes loyaltiens. Autrement dit, mettre en place des « filières » avec des structures identifiées permettant un suivi simplifié et limitant les échecs trop souvent rencontrés lors de démarches individuelles. Des contacts diversifiés pourront être pris avec des structures en Nouvelle Calédonie, dans le Pacifique et en métropole.