Santé et affaires sociales

Image
Direction de l’action communautaire et de l’action sanitaire

Une volonté d’améliorer les conditions de vie, la cohésion et le lien social

Contenu structuré
Elements d'accordéon
Titre de l'accordéon
L’action sociale et communautaire
Description
  • L’aide médicale gratuite ;
  • La minimum vieillesse ;
  • Les aides à la famille ;
  • L’aide au transport.
Titre de l'accordéon
L’action sanitaire
Description

La santé de proximité

Elle est rendue possible par l’autonomisation énergétique de structures périphériques, des partenariats visant à la mutualisation de moyens et la poursuite du développement des soins infirmiers à domicile.

Les travaux d’autonomisation énergétique de Tiga ont été finalisés et ceux du dispensaire de Mou se sont poursuivis en 2016. Cette autonomisation permet de garantir une sécurisation énergétique et faciliter la continuité des prestations de soins. La mutualisation des moyens se caractérise par un partenariat sous forme de conventions qui vont cadrer les interventions de spécialistes (gynécologue, pneumologues, cardiologues, psychiatre, pédopsychiatre, gériatres...) sur les iles. Une nouvelle convention élaborée avec la Mutuelle des Fonctionnaires prévoit le maintien du financement d’un poste de chirurgien-dentiste avec ouverture aux AMG pour la délivrance de soins dentaires aux dispensaires de Mou en échange de l’apport des locaux et du matériel par la PROVINCE DES ÎLES. La nouveauté de cette convention est le financement d’un poste de chirurgien-dentiste itinérant basé sur Hnawayac (Maré) avec des missions sur Saint Joseph (Ouvéa).

Le service à domicile doit se poursuivre pour assurer les soins aux personnes handicapées ou aux plus âgées ayant des difficultés à se mouvoir de leurs tribus parfois éloignés des CM. Le dispositif du SIAD (Soins Infirmiers à Domicile), le médecin qui passe au moins une fois par mois pour les personnes en perte d’autonomie, les soins de nursing (toilette, shampoing..) des aides-soignants ou les consultations de proximité effectuées par le masseur kinésithérapeute ainsi que l’orthophoniste sont autant de réponses sanitaires dans un environnement social dispersé.

Sur IAAI l’ouverture d’un poste d’infirmière prévention/visite en tribu a permis le recrutement de l’IDE pour accompagner la prise en charge des personnes grabataires.

La santé mentale

La filière santé mentale développé en partenariat avec le Centre Hospitalier Albert Bousquet.

Les événements rencontrés en 2015, sur Lifou : meurtre d’une maman par un patient suivi en santé mentale et les événements sur Maré, amènent à proposer un bilan de l’activité proposée en lien avec le Centre Hospitalier Spécialisé Albert Bousquet. Compte tenu de ces événements la psychiatrie adulte nécessite une meilleure organisation sur Lifou et Maré. Plusieurs échanges ont été organisés en 2016 avec le CHS, ils ont abouti à la révision de la convention (avenant 5) avec le CHS. Les besoins et attentes de la province des iles ont ainsi été précisés. On peut toutefois regretter que les difficultés de liaison du fait des problèmes récurrents de transport aérien conduisent régulièrement à des annulations de mission.

Concernant l’activité pédopsychiatrie, sur Lifou la présence de l’Antenne Médico-Psychologique avec la présence d’une IDE à temps plein, d’une psychologue à temps plein permet la mise en place d’un accompagnement des enfants et famille. Le réseau développé sur Lifou permet un accompagnement plus global des enfants suivis. Un médecin vient une journée par semaine. . Sur les deux autres iles, une vacation mensuelle est prévue pour Ouvéa et une vacation bimensuelle pour Maré.

Face au vieillissement de la population de la Province des Iles, et pour une prise en charge à domicile de qualité, il est apparu judicieux d’initier un travail partenarial avec le CHS sur le développement de la filière gériatrique.

Si depuis 2015 des missions régulières sont organisées sur Lifou, en 2016 une mission d’évaluation du besoin pour Ouvéa a été mise en place. Des vacations tous les quatre mois d’une gériatre du CHS accompagnée par une infirmière d’Ouvéa seront ainsi développées à compter de 2017 pour la prise en charge gériatrique des personnes âgées sur l’île.

Contact(s) associé(s)

Direction de l’action communautaire et de l’action sanitaire

Téléphone
(687) 45.52.22
Fax : (687) 45.52.23